Se soigner au naturel: plantes médicinales à avoir chez soi

Cet article engage la réflexion sur une alternative naturelle, locale et éthique aux méthodes de soin actuelles, sans pour autant prôner l'auto-médication ni le refus total de la médecine traditionnelle. En effet, la prévention n'étant plus de mise dans notre société de traitement de surface et les solutions de soins naturels encourageant notamment l'usage de plantes exotiques, j'explore aujourd'hui avec vous les sujets de la reconnexion à soi ainsi qu'à la nature de proximité, l'utilisation des services de pharmacie écologiques et autres drogueries-herboristeries locales.



TABLE DES MATIÈRES


I. INTRODUCTION

II. PLANTES, RACINES & INGRÉDIENTS VERTUEUX

III. QUELQUES MAUX DU QUOTIDIEN DE A à Z

IV. LES ÉLÉMENTS DE BASE À AVOIR CHEZ SOI

V. TROUSSE DE SECOURS NOMADE

VI. CONCLUSION

I.INTRODUCTION


Bien que les connaissances des plantes médicinales se transmettaient majoritairement de manière orale, les plus anciens ouvrages connus à ce jour remontent à la Haute Antiquité. Si certaines pratiques ancestrales relevaient plus de rituels ou de superstition, toutes avaient pour objectif de vaincre la souffrance et d'améliorer la santé des diverses populations présentes sur le globe, de leur vivant comme dans leur passage vers l'au-delà.


Du temps des druides par exemple, les arbres étaient personnifiés, honorés et remerciés de leur présence, tout comme les plantes de leurs bienfaits. Nos ancêtres avaient donc identifié un grand nombre de plantes et remarqué leurs propriétés curatives. De fait, jusqu'au XXe siècle, chaque village possédait ses propres méthodes d'utilisation des plantes. Sélectionnées et testées, des plantes locales servaient à soigner des maux bénins, selon leur usage sous forme de tisane, de lotion ou d'onguent.


Les siècles passant, nous nous sommes progressivement éloignés de ces connaissances et croyances, en partie en retirant la nature de notre quotidien et en nous accrochant à un monde matériel aux abords rassurants. Au jour d'aujourd'hui, notre société commence à percevoir à quel point nous subissons cette distance que nous avons créée.


Dans une optique de reconnexion avec la nature et les ressources qui nous entourent, d'écoute de notre corps et de ses besoin, il ne s'agit pas ici d'encourager l'auto-médication totale mais simplement de présenter les alternatives naturelles et efficaces qui permettent de prévenir et guérir les petits maux du quotidien de manière accessible, locale et peu coûteuse.


II. PLANTES, RACINES & INGRÉDIENTS VERTUEUX


Parmi les dizaines de milliers de plantes et ingrédients aux vertus préventives et guérisseuses dénombrés sur terre, il en existe de très puissants qui pourraient à eux-seuls et en petit comité remédier à bon nombre de maux. En effet, chacun de ces derniers possède de multiples principes actifs complexes qui, utilisés seuls ou mélangés avec soin et connaissance, peuvent être utilisés à bon escient.


Sous forme d'huile essentielle, d'onguents et pommades, de teintures mères, décoctions, tisanes et j'en passe, ces plantes une fois transformées sont de vrais cadeaux de la nature. Partant du principe que toute population a su se soigner en n'utilisant que ce qu'elle avait à disposition, dans un souci de consommation locale et éthique, je ne parlerai ici ni de cannelle, de poudre de maca ou autres ingrédients à l'indice carbone exorbitant, mais bien de plantes et ingrédients locaux. 


L'intérêt de la Suisse et de ses pays limitrophes est de proposer une grande diversité d'environnements dus à leurs conditions géographiques et climatiques variées. Bien que l'acte thérapeutique que peut offrir la récolte in situ des plantes est indéniable, en toute connaissance et attention bien évidemment, bon nombre de ces dernières sont à disposition dans les drogueries et éco-pharmacies de votre ville. "Dans le doute, abstiens-toi et fais recours à un spécialiste!", comme dirait l'autre.


III. QUELQUES MAUX DU QUOTIDIEN DE A à Z


Ci-dessous vous seront présentées diverses plantes, astuces et recettes très simples à avoir sous la main et reproduire à la maison, pour parer aux maux du quotidien ou simplement de manière préventive. Cependant, certains usages seront volontairement floutés pour ne pas encourager l'auto-médication mais simplement vous donner des options à discuter en pharmacie ou en droguerie, vos prédispositions physiques devant être prises en compte par un.e spécialiste avant tout.


Acné


Le plantain est astringent et resserre les tissus, d'où son effet cicatrisant. Son mucilage lui permet en même temps d'adoucir la peau et les muqueuses. Il est également antibactérien et permet ancestralement de cicatriser les blessures et éviter l'infection.


La pâte d'argile verte peut être utilisée contre l'acné, posée pendant une nuit sur la zone affectée, tout comme l'huile essentielle de lavande, appliquée à l'aide d'un coton-tige matin et soir.


On peut également utiliser l'infusion d'achillée en lotion pour les peaux grasses ou acnéiques, mais attention, elle est photosensible et fortement déconseillée aux femmes enceintes.


Articulation & courbatures


Les bourgeons de peuplier noir sont utilisés depuis des lustres en friction contre les zones musculaires ou articulaires touchées. 


Également, l'argile verte ainsi que la feuille de chou en cataplasme sont des alliées de renom, ainsi que l'huile essentielle de lavande et de menthe.


Ballonnement


L'infusion de camomille, de menthe et de gingembre sont toutes très efficaces en cas de ballonnements forts, de la même manière que l'argile verte diluée dans de l'eau.


Sur un morceau de sucre ou encore mieux, de gingembre confit, l'huile essentielle d'estragon fonctionne à merveille.


Blessure ouverte


Pour cicatriser les plaies, les feuilles fraîches de plantain sont utilisées broyées, appliquées en cataplasme sur les plaies.


Également, la pommade de bourgeons de peuplier noir aide à réparer les crevasses, diminuer la douleur et guérir les plaies rapidement.


L'achillée millefeuille, cicatrisante, est aussi utilisée pour les plaies ouvertes, en faisant à nouveau attention à son action photosensible ainsi qu'à son utilisation fortement déconseillée en cas de grossesse.


Dans la catégorie des plantes antiseptiques, nous retrouvons également la benoîte, le bouleau, l'épicéa, le millepertuis, le pin sylvestre, le thym serpolet, la lavande par exemple.

En ce qui concerne le plantes cicatrisantes, la bardane, la consoude, la pimprenelle, la verge d'or et la vulnéraire sont également à retenir.


Brûlure légère


L'huile essentielle de lavande pure, appliquée sur la brûlure ou le coup de soleil, est d'une aide précieuse.


Appliqué en lotion, le souci servira également à apaiser ces maux.


Carminatif


Sont carminatives bon nombre de plantes, racines et graines, comme le carvi (ou cumin), les sommités fleuries de thym serpolet, la racine et les fruits de berce comme les racines d'angélique et d'impératoire.


Conjonctivite


Une infusion d'euphraise ou de bleuet, filtrée et utilisée deux fois par jour, remédie facilement à une conjonctivite.


Constipation


La bourdaine, la chicorée, l'églantier, le fraisier, le framboisier, la mauve, la myrtille, l'oseille, la pensée sauvage, le plantain, les ronces, le sureau, la violette odorante, que de plantes pour enclencher le transit!


Cystite


Les feuilles de busserole sont des antiseptiques urinaires, tout comme la bruyère et la verge d'or.


La décoction de baies de genévrier peut s'avérer être une puissante alliée, additionnée de miel de bruyère par exemple. Attention cependant, ces baies puissantes peuvent, suite à une utilisation trop régulière ou prolongée, abimer les reins.


Les feuilles de raisin d'ours peuvent également être prises sous forme d'infusion pour soutenir le traitement des cystites.


Contre les problèmes rénaux et urinaires, les orties fonctionnent parfaitement, il ne faudrait cependant pas les utiliser, sèches comme fraîches, durant toute la grossesse.


Déprime


Antidépresseur naturel, le millepertuis est utilisé depuis fort longtemps afin d'alléger l'esprit et la déprime. Attention en revanche en cas de prise de contraceptifs hormonaux, il pourrait en annuler l'effet et il vaudra alors mieux utiliser la mélisse, le cynorrhodon ou l'angélique en infusion.


Diarrhée


Contre les diarrhées, on conseille l'infusion de feuilles de plantain, ou encore l'utilisation de chatons de châtaigniers, les feuilles de pimprenelle, l'agrémoine, la sauge, la bistorte cumulée à la racine de guimauve, ainsi que la menthe poivrée.


Digestif


Sont digestifs l'absinthe, l'angélique, l'armoise, la berce, la camomille allemande, le carvi, la chicorée, le génépi, le genévrier commun, la gentiane jaune, le houblon, l'impératoire, la mélisse, la menthe des champs, la ményanthe, l'origan, le thym serpolet, les sisymbres, la verveine ainsi que la vulnéraire, entre autre bien évidemment.


Diurétique


La plante entière séchée d'aspérule odorante, les feuilles et la sève de bouleau, les racines et feuilles de dents de lion, les bourgeons de peuplier noir, l'oseille, la pariétaire, le tilleul ainsi que la verge d'or sont diurétiques.


Douleur


Contre les douleurs, certains astuces sont très répandus, comme par exemple masser la zone avec de l'huile essentielle de lavande vraie, appliquer un cataplasme d'argile verte ou de feuille de chou.

Également, l'écorce de saule, la passiflore, le pavot officinal (remplacer par du coquelicot pour les enfants) s'avèrent être de précieuse aide.


Féminin sacré


Combien de théories ont été émises au sujet du féminin sacré, sur ce que devrait ou non faire la femme* pour apaiser ses maux, ses syndromes pré/post-menstruels, de grossesse, d'après accouchement, de ménopause, pour parer aux éventuels effets secondaires survenant durant la prise de contraceptifs hormonaux légers comme plus lourds. Il semble primordial de préciser ici qu'il est préférable d'agir selon ses ressentis, selon ce que le corps nous dicte avant tout, car tout est légitime et nous appartient. Pour être brève et non exhaustive, pour laisser la question ouverte comme pour ne rien suggérer si ce n'est l'écoute de son corps, voici ici quelques plantes à explorer lorsque l'on touche au féminin sacré, sous toutes ses coutures.


Pourquoi ne pas se pencher sur l'achillée millefeuille, la camomille allemande, l'estragon, la sauge, l'armoise, le serpolet, le gattilier, l'agripaume, la verveine, la valériane, le romarin, le souci, le pissenlit, l'angélique, la gentiane jaune, la bourse-à-pasteur ou encore la pivoine? Ces plantes, comme encore d'autres de leurs alliées, pourraient devenir les vôtres pour de longues années.


Attention toutefois aux contre-indications. En effet, beaucoup de plantes ne sont pas conseillées en cas de grossesse, de contraception hormonale ou selon sa condition physique. Tentez de vous entourer de personnes attentionnées et à l'écoute, qui sauront vous aiguiller et répondre à vos besoins de manière bienveillante et juste.


Fièvre


L'écorce de saule comme de peuplier, sous forme de charbon ou décoction, ont longtemps été utilisées comme de puissants fébrifuges.


Pour les fortes fièvres sont également conseillées l'achillée millefeuille (sauf en cas de grossesse), l'eupatoire ainsi que le saule blanc. Également, la teinture mère d'armoise ou de gentiane.


Pour les fièvres plus légères, l'achillée millefeuille (sauf en cas de grossesse), le sureau noir, le jus d'oignon rôti mélangé au miel par exemple sauront faire baisser la température corporelle.


Grippe


L'échinacée, le sureau noir, le thym et la mélisse peuvent être utilisés ensemble contre la grippe.

Également, le thym serpolet en sirop, le miel et le citron.


Hématome


Les capitules d'arnica, les rhizomes de sceau de Salomon sont efficaces contre les hématomes.

Également, les cataplasmes d'argile verte, de feuille de chou, tout comme les massages à la lavande vraie.


Hémorroïdes


Racines et plantes entières de ficaire, bourgeons de peuplier noir, onguents de chêne commun et de souci, toutes ces plantes seront vos alliés contre les hémorroïdes.


Herpès


Pour parer à l'herpès, la pâte d'argile verte appliquée en touche et l'huile essentielle de lavande vraie sont des solutions simples et peu coûteuses. 

Également antibactérien, le plantain, l'échinacée ou le millepertuis pourront aider contre ces maux.


Insomnie


Contre l'insomnie existent énormément de solutions naturelles, dont les composantes peuvent être les suivantes: de l'aubépine, de la camomille allemande, du coquelicot, du houblon, de la mélisse, de la primevère, du saule, du tilleul, de la valériane, de la lavande, entre autres.


Mal de gorge


Les sirops de plantain et de thym serpolet adoucissent les gorges irritées, tout comme une pâte faite de miel et de citron.


Aussi très efficace, du sel dans de l'eau tiède à utiliser en gargarisme. Également en gargarisme, le romarin, la sauge et l'échinacée (en cas de grossesse, à effectuer sans sauge).


Migraine


La grande camomille et la marjolaine sont très efficace contre les maux de tête, tout comme l'huile essentielle de menthe poivrée appliquée en très petite quantité sur les tempes.

Également utile, la consommation d'eau durant la journée peut aider à l'éviter.

Mycose plantaire


Contre les mycoses, des cataplasmes de bardane sont très efficaces. Autrement, frotter de l'ail sur la zone atteinte.


En cas de "pied d'athlète", la sarriette et le souci agissent parfaitement.


Nausée


Contre les nausées, les infusions de camomille, de menthe et de gingembre additionnées de jus de citron sont de mise.

Également, de l'huile essentielle d'estragon ou de menthe sur un sucre à faire fondre sur la langue.


Piqûre


Contre les piqûres d'ortie ou d'insecte, on écrase des feuilles fraîches de plantain à frotter sur l'endroit de la piqûre.


On peut aussi les apaiser avec de la lavande, sous forme d'huile essentielle notamment.


Rhume


Les recettes les plus utilisées contre le rhume sont également les plus simples, qu'il s'agisse de boire des infusions de gingembre ou de thym avec du jus de citron et du miel, d'inhaler de la lavande, d'effectuer des lavement de narines à l'eau salée ou de boire du sirop de thym serpolet.


Tonus & vitalité


Pour un peu plus de tonus et de vitalité, de l'huile essentielle de menthe et de lavande à respirer à quelques centimètres du flacon par exemple. Également, les infusions de menthe et gingembre. Outre cela, diverses plantes sont réputées pour stimuler le système, dont par exemple les racines et les fruits de berce, la sisymbre, l'angélique, la dent-de-lion, la fumeterre, le houblon, l'impératoire, l'achillée millefeuille, le rumex et la tanaisie.


Toux


Contre la toux, on recommandait habituellement de boire une infusion de bourgeons de peuplier sucrée avec du miel. Le sirop de plantain calme également la toux.

Les pétales de coquelicot, la plante entière de pied de chat, les fleurs de tussilage et la plante entière de vulnéraire peuvent également être utilisées à ces fins.


Troubles respiratoires // poumons


Lorsque l'on évoque les troubles respiratoires ou liés aux poumons, on recherche généralement des antibiotiques, des expectorant ou des fluidifiants.


Le bouillon-blanc, l'épicéa, le lamier blanc, le lierre grimpant et terrestre, la marrube, la mauve, l'origan, la pensée sauvage, le peuplier noir, le pin sylestre, la primevère, la saponaire, le thym serpolet et la violette odorante en sont de bons exemples.


Verrues


Contre les verrues, la teinture mère de chélidoine s'avère être très efficace.


Vomissement


Les vomissements peuvent être de diverses natures, raison pour laquelle, comme beaucoup de maux, ils ne doivent pas tous être traités de la même manière.


En cas de vomissements accompagnés de maux de tête, la menthe poivrée peut être utilisée.

S'ils sont accompagnés de vertiges et étourdissements, la ballote noire est intéressante.

En revanche, si la nausée devait être nerveuse, la mélisse s'avère être d'une grande aide.


IV. LES ÉLÉMENTS DE BASE À AVOIR CHEZ SOI

Argile blanche

Irritations, démangeaisons, coupures et blessures légères.


Camomille

Nausées, estomac ballonné, douleurs de règles.


Citron et miel

Soigne le rhume, anti-grippal rêvé.


Clous de girofle

Calme les maux de dents et les aphtes.


Estragon

Chasse les gaz.


Feuilles de chou

Soigne les plaies et soulage les entorses.


Gingembre

Soulage les nausées, aide à la digestion et à tant d'autres maux.


Lavande vraie

Soulage les douleurs, apaise les brûlures et piqûres d'insectes ainsi que les éruptions cutanées, calme le stress et aide au sommeil.

Menthe poivrée

Allège la digestion et apaise les migraines.


Sel

Calme les maux de gorge.


Vinaigre

Désinfecte les plaies, calme les maux de gorge ainsi que les irritations cutanées.


V. TROUSSE DE SECOURS NOMADE


Quelques éléments à avoir sur soi lorsque l'on part en vadrouille et que l'on souhaite pouvoir parer aux maux de base pouvant survenir durant un périple.

  • Pince à épiler

  • Compresses

  • Bandes élastiques

  • Huiles essentielles de menthe poivrée, de lavande vraie et d'estragon (voir les effets ci-dessus)

  • Spray désinfectant à la lavande vraie

  • Baume maison à la lavande

  • Argile blanche

Spray désinfectant à la lavande

  • 30ml d'alcool à 70°

  • 20 gouttes de d'huile essentielle de lavande vraie

Bien mélanger le tout dans un contenant propre et hermétique.


Baume maison à la lavande

  • 45ml d'huile d'olive ou de tournesol

  • 10 grammes de cire d'abeille en granulés ou en copeaux

  • 25 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie

Verser l'huile dans un bol et ajouter la cire d'abeille.

Placer le bol au bain-marie, dans une casserole remplie d'environ 5 cm d'eau frémissante.

Maintenir une légère ébullition et remuer régulièrement au fouet ou à l'aide d'une cuillère.

Quand la cire est fondue et que le mélange est limpide, retirer le bol du bain-marie.

Ajouter l'huile essentielle de lavande.

Laisser tiédir en continuant de remuer avec une cuillère jusqu'à obtention d'une crème homogène.

Transvaser dans un pot fermant bien.

Fermer et étiqueter.


VI. CONCLUSION


Dans une optique de reconnexion avec les besoins primaires et essentiels de notre corps, dans un souci d'écoute de ce dernier tout en prenant conscience de son environnement et en apprenant à le connaître, cet article vise la prévention naturelle des maux bénins du quotidien. Quelle organisation annuelle pourrions-nous mettre en place à titre personnel, familial comme collectif pour prévenir au lieu de guérir, tout en ayant conscience de l'importance de la médecine en cas de maladie persistante? Si vous désiriez en connaître plus à ce sujet, renseignez-vous selon votre région à propos des cours de naturopathie, de cueillette sauvage de plantes médicinales ou encore de sur l'aromathérapie proposés. Énormément sont mis en place par des connaisseuses et connaisseurs aguerri.e.s à des prix absolument superbes, justement car ce sont des connaissances qui se doivent d'être accessibles. Ressentir, anticiper, vivre en réponse à l'écho de notre corps dans la bienveillance comme dans la conscience.


Avec amour et soin,

Valentine


« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » Hippocrate *citation erronée car la traduction originelle serait fausse, mais c'est joli, alors...*



SOURCES


"Composer sa pharmacie naturelle maison, je passe à l'acte", de Sylvie Hampikian, Actes Sud | Kaizen, 2018

"Cultiver et utiliser les plantes médicinales", de Rosemary Gladstar, Éditions Marabout, 2013

"Curarsi con le erbe e i rimedi della nonna, oltre 500 utili ricette casalinghe", Delphin Verlag, Monaco e Zurigo, 1981

"Encyclopédie des plantes médicinales", d'Andrew Chevallier, Éditions Mondo, 2001

"La pharmacie du bon dieu", de Fabrice Bardeau, Éditions Stock, 1973

"La santé par les plantes de Suisse romande, les connaître et les utiliser", de François Couplan, Éditions du Belvédère, 2011

"Les plantes des druides, symbolisme, pouvoirs magiques et recettes de la tradition celtique", de Florence Laporte, Rustica éditions, 2017

"Les remèdes de Grand'mère ne se perdront pas...", de Germaine et Raymond Cousin, Editions Santissa, 2013

"Potions et recettes, tisanes bienfaisantes", de Pierrette Nardo, Rustica éditions, 2018


Vous pouvez trouver ces ouvrages en location dans votre bibliothèque communale ou, si vous désirez les avoir à la maison, en commande dans vos librairies locales.

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon

© 2020 par Happiness in a blink